Celle qui m'inspire

Par Mary Claude Savoie

J’utilise cette tribune pour partager mon enthousiasme et ma fierté de côtoyer, dans le cadre de mon travail au sein de Développement économique de L'Érable, des gens engagés qui sortent de l’ordinaire et qui font une différence sur le développement d’une communauté.

Par la bande, j’aimerais bien faire un clin d’œil à un événement chapeauté par la dame qui m’inspire ce billet aujourd’hui et où… 350 invités sont attendus.

Puis, je ne peux faire autrement que de rendre hommage à la Table de concertation pour les personnes aînées de la MRC de L’Érable qu’elle préside depuis 2012, qui multiplie les projets, même contre vents et marées.


La présidente de cette Table locale, Jacqueline Pettigrew, est la personne qui m’inspire ce billet aujourd’hui. Depuis le mois dernier, je lui ai parlé à deux reprises seulement, par téléphone, de surcroît, mais je l’aime déjà! Un coup de cœur professionnel dirait-on.

Jacqueline Pettigrew
La Table de concertation pour les personnes aînées de L’Érable, bien pourvue en termes d’expertise et de personnes impliquées (17 personnes en font partie) est à l’image de cette femme active et positive. La Table connaît du succès ici, elle se démarque au Centre-du-Québec, ce qui rejaillit bien au-delà. Les liens intergénérationnels semblent nourrir ses membres, à commencer par un événement appelé « Rendez-vous des générations » qu’ils ont tenu le printemps dernier - avec l’étroite collaboration de plusieurs partenaires, dont la Table régionale de concertation des personnes aînées du Centre-du-Québec, le Centre d’action bénévole de L’Érable et la Maisons de jeunes - où les jeunes « entraient à pleines portes », m’a-t-elle expliqué.


Le 1er octobre est la Journée internationale des personnes aînées et c’est l'occasion de reconnaître et de célébrer les aînés.

Lors de mes conversations avec elle, j’ai donc appris qu’elle s’affairait à organiser cet événement annuel très couru sur le territoire dont j’avais entendu parler par le passé, mais dont je ne connaissais pas l’ampleur.

En 2015, c’est dans un milieu scolaire « florissant de jeunes » à la polyvalente La Samare de Plessisville, que plus de 350 personnes - en majorité des aînés - sont attendus le vendredi 2 octobre (le vendredi étant plus gagnant dans L’Érable, la Table a troqué le 1er pour le 2 octobre).
   
Provoquer un rassemblement de 350 personnes, faut le faire! Des événements avec un tel achalandage, ça se remarque!

Dans L’Érable, on cultive les projets rassembleurs
Le 2 octobre, dans son discours d’introduction, Mme Pettigrew inscrira l’un des projets de la Table pour la prochaine année : le prix ambassadeur de L’Érable. Le prix sera remis à un aîné qui se démarque sur le territoire (d’où l’objectif de nos discussions téléphoniques). En effet, au cours des prochains mois, nous partirons à la recherche d’une personne aînée qui se démarque, soit par son sens des affaires, son implication bénévole, sa créativité légendaire, ses réalisations professionnelles, etc. Par le passé, messieurs Serge Barthell et Donald Langlois ont déjà reçu cette distinction.

Mobiliser nos gens et créer un sentiment d’appartenance envers la région passent entre autres par la tenue d’événements comme la Journée internationale des personnes aînées, par l’implication de gens comme Jacqueline Pettigrew, par la reconnaissance envers nos champions, d’où la création du prix ambassadeur de L’Érable.

Permettez-moi maintenant de rêver tout haut à :

  • Une communauté en santé…
  • Un milieu de vie agréable…
  • L’accessibilité à nos parcs et à nos infrastructures…
  • Nos enfants, nos adolescents, nos familles et nos aînés qui se côtoient, s’entraident et réalisent des projets rassembleurs…

… et je crois que L’Érable est sur la bonne voie.

0 commentaire